12 août 2019 | Sûreté, Sécurité

La Darpa teste un essaim de 250 drones pour assister l’infanterie en milieu urbain

Dans un essai mené en juin dernier dans l'état de Géorgie (États-Unis), la Darpa, l'agence de recherche du département de la Défense américain, a réuni des drones terrestres et aériens dans une simulation d'une mission militaire. Elle a publié le déroulement de l'opération dans une vidéo sur YouTube.

Dans une zone de deux pâtés de maisons, les drones devaient mener différentes tâches en équipes autonomes. Ils ont pu ainsi repérer et isoler un bâtiment cible, retrouver un objectif à l'intérieur, puis sécuriser le bâtiment tout en surveillant les environs. Chaque opération a duré jusqu'à trente minutes.

Sur le même sujet

  • Le CED acquière une station de contrôle mobile

    20 mars 2014

    Le CED acquière une station de contrôle mobile

    Publié le 20 mars 2014 Un investissement de 125 000 $ L'Aéroport d'Alma et son Centre d'excellence sur les drones vont se doter sous peu d'une station de contrôle mobile permettant un meilleur suivi des drones en vol tout en permettant d'augmenter le rayon d'action pour les techniciens en charge de leur surveillance. © France Paradis Présentement, la compagnie CAE, pour son projet Miskam, dispose d'une station double de contrôle qui est fixe dans un petit bunker en bordure de piste. C'est un équipement similaire qui sera installé dans un camion et qui permettra aux techniciens de contrôle des vols de se déplacer sur le territoire pour mieux suivre les appareils en vol. Les élus de Ville d'Alma ont en effet accepté d'apporter une contribution de 50 000 $ pour l'acquisition de cet équipement en prenant notamment connaissance de la lettre d'entente d'Ottawa qui promet une aide de 60 000 $ pour ce projet. Aéroport d'Alma complètera le financement à la hauteur de 15 000 $, permettant ainsi d'acquérir le camion et les modules électroniques au coût de quelque 125 000 $. Lors de l'inauguration du nouveau bâtiment du CED, fin février dernier, le ministre Denis Lebel avait laissé entrevoir qu'il était grandement favorable à la demande de l'Aéroport d'Alma déposée et que la réponse ne se ferait pas attendre. Moins de trois semaines plus tard, la lettre d'entente d'Ottawa a été reçue. « Présentement, CAE utilise de tels équipements qui sont situés dans un bâtiment fixe, près de la piste. Nous, on va disposer d'un petit camion-cube, semblable au véhicule de reportage de Radio-Canada, où on va y loger les équipements électroniques requis, les ordinateurs de contrôle, les systèmes de radio et les antennes de communication », explique Nicol Minier, directeur général de l'Aéroport d'Alma. « « Nous, on va disposer d'un petit camion-cube, semblable au véhicule de reportage de Radio-Canada, où on va y loger les équipements électroniques requis. »» - — Nicol Minier, directeur général de l'Aéroport d'Alma Ce nouvel équipement va appartenir à l'Aéroport d'Alma et sera opéré par le Centre d'excellence sur les drones. Il sera loué aux entreprises qui viendront ici dans la région pour mener des essais sur des drones. Les équipements de base sont généralement utilisés dans le domaine de l'aéronautique et sont facilement configurables pour les besoins de différents types de clients et les systèmes radio sont programmables pour s'adapter très rapidement à la bande utilisée dans la zone où le véhicule sera stationné pour effectuer le contrôle des drones en vol dans un secteur donné comme La Tuque ou St-Ludger-de-Milot, par exemple. Il s'agit donc d'un pas de plus dans la reconnaissance du CED comme leader dans le domaine pour permettre aux entreprises extérieures de venir au Lac-St-Jean mener leurs différents tests tout en profitant des équipements appropriés et des espaces aériens dédiés que le CED peut utiliser à des fins de vols sans pilote.— ‍

  • PROJET ESSOR: Le Centre d'excellence sur les drones se dote de sa propre infrastructure!

    17 mai 2013

    PROJET ESSOR: Le Centre d'excellence sur les drones se dote de sa propre infrastructure!

    Alma, le 17 mai 2013 – Le conseil municipal de la Ville d’Alma, les dirigeants de l’Aéroport d’Alma (ADA Inc.) et les dirigeants du Centre d’excellence sur les drones (CED) sont très heureux d’annoncer la construction d’une infrastructure propre au CED sur le site de l’Aéroport d’Alma, aussi appelé «projet Essor». L’annonce s’est faite ce matin lors d’une conférence de presse à l’aéroport d’Alma en présence de : - M. André Paradis, Préfet de la MRC Lac-St-Jean-Est, - M. Pascal Pilote, Conseiller municipal, président de l’aéroport d’Alma et du CED - L’honorable Denis Lebel, ministre des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités, ministre de l’Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec et ministre des Affaires intergouvernementales - M. Marc Asselin, Maire de la Ville d’Alma ‍ Le projet Essor, comme son nom l’indique, constitue l’étape logique et nécessaire au développement du Centre d’excellence sur les drones. Il répond du fait à la demande présente et croissante des entreprises et organisations de l’industrie du drone civil et commercial à la recherche d’un site opérationnel où ils peuvent s’établir. À peine le projet concrétisé que presque tous les bureaux ont été alloués à l’avance par les différentes entreprises liées au CED. Ce projet d’envergure ne serait pas réalisable sans l’appui financier de partenaires clés. Ainsi, l'aéroport d'Alma s’est vu octroyer une contribution financière de 2,5 million de dollars par Développement Économique Canada, en plus d’un appui financier de 1,2 million de dollars de la Ville d’Alma. Comme le cite le maire de Ville d’Alma, M. Marc Asselin, il s’agit d’un investissement qui s’avérera très prometteur : « De nouvelles entreprises viendront s’implanter chez nous grâce à cette construction. Elles génèreront la création d’emplois dans notre municipalité, et des retombées économiques encore plus significatives ». Le projet Essor consiste d’abord en la construction d’un hangar et d’une aire de bureaux, puis en le prolongement des infrastructures municipales. Conseiller municipal à la Ville d’Alma, président de l’Aéroport d’Alma et président du Centre d’excellence sur les drones, M. Pascal Pilote est très enthousiaste par ce projet : « Il s’agit d’un grand pas dans le développement du Centre d’excellence sur les drones. Alors qu’il y a encore 3 ans le CED n’était encore qu’une idée, il est de plus en plus connu et reconnu internationalement. Le projet s’inscrit dans la vision du CED de devenir un véritable parc technologique sur les drones, et les retombées économiques qui s’y rattachent sont très importantes». Le Centre d’Excellence sur les drones compte maintenant près d’une vingtaine de membres actifs, en plus d’une dizaine intéressés. Le Centre et ses partenaires ont aussi établie des liens à l’international avec l’état de l’Oklahoma aux États-Unis et le regroupement Technowest de Bordeaux en France. L’industrie des drones est l’une des plus florissantes au monde et le marché est présentement voué à une expansion majeure dans le secteur commercial de l’énergie, des télécommunications, des ressources naturelles, de la sécurité et de la surveillance. Liens connexes: Communiqué officiel du Gouvernement du Canada Communiqué sur LBR, média régional

  • Deux nouveaux membres adhèrent au CED

    11 février 2013

    Deux nouveaux membres adhèrent au CED

    Alma, le 8 février 2013 – L’équipe du Centre d’excellence sur les drones (CED) est fière de vous annoncer l’adhésion au CED de l’École de technologie supérieure (ÉTS) et de l’École nationale d’aérotechnique (ÉNA), deux institutions d’enseignement québécoises. Ces ajouts portent à 15 le nombre de partenaires impliqués dans le CED. ‍ ‍ ‍L’École de technologie supérieure est une constituante du réseau de l’Université du Québec. Spécialisée dans l’enseignement et la recherche appliqués en génie et en transfert technologique, elle forme des ingénieurs et des chercheurs reconnus pour leur approche pratique et innovatrice. Depuis sa création, elle entretient un partenariat unique avec le milieu des affaires et l’industrie, tant avec les grandes entreprises que les PME.  « Nous sommes très heureux à l’ÉTS de participer activement à ce Centre d’excellence pour diverses raisons : des professeurs s’y engageront, de nouvelles collaborations s’y établiront et de nouvelles connaissances s’y développeront », a déclaré M. Sabin Boily, directeur de l’innovation et des relations avec l’industrie de l’École de technologie supérieure. « Mais au-delà de ceci, étant moi-même originaire d’Alma, je suis fier de pouvoir apporter notre modeste contribution au développement technologique et scientifique de la région ». ‍ ‍ ‍ L’École nationale d’aérotechnique (ÉNA), un campus du collège Édouard-Montpetit, est la plus importante maison d’enseignement en aérotechnique en Amérique du Nord et elle est la seule au Québec à former des techniciens en aéronautique. C'est principalement à l'ÉNA que l'industrie puise sa main-d’œuvre technique spécialisée en construction aéronautique, en maintenance d’aéronefs et en avionique, et qu’elle assure, dans ces secteurs, le perfectionnement de son personnel technique. «Nous avons le souci de nous tenir au fait des innovations technologiques du secteur de l’aérospatiale, et le développement des drones se situe dans cette perspective», souligne Monsieur André Marcil, directeur des Partenariats d'affaires de l'ÉNA et du Centre de services aux entreprises et de formation continue. ‍ Ces deux institutions d’enseignement sont reconnues au sein de l’industrie aérospatiale comme des organismes dispensant une formation de pointe. Leurs programmes, tant au niveau technique que de l’ingénierie, forment des étudiants reconnus par de la formation régulière ou continue. Très impliquées dans le domaine de la Recherche et du Développement, l’ÉTS et l’ÉNA sont des partenaires majeurs pour le CED. L’ajout de ces institutions d’enseignement vient apporter au CED des éléments clés dans le développement de sa branche «Formation». « Le Centre d’excellence sur les drones cherche toujours à diversifier son créneau », affirme M. Pascal Pilote, président du CED. « L’adhésion de membres de la qualité de l’ÉNA et de l’ÉTS est pour nous un signe extrêmement positif. Il confirme l’intérêt du milieu aéronautique à travailler conjointement avec le Centre.» Vous pouvez obtenir davantage de renseignements sur le Centre d’excellence sur les drones au: www.cedalma.com   -30- Pour de plus amples informations concernant le CED, vous pouvez rejoindre : Marc Moffatt - gestionnaire R&D au CED au 418-669-5129 ou à marc.moffatt@ville.alma.qc.ca

Toutes les nouvelles