12 août 2019 | Sûreté, Sécurité

La Darpa teste un essaim de 250 drones pour assister l’infanterie en milieu urbain

Dans un essai mené en juin dernier dans l'état de Géorgie (États-Unis), la Darpa, l'agence de recherche du département de la Défense américain, a réuni des drones terrestres et aériens dans une simulation d'une mission militaire. Elle a publié le déroulement de l'opération dans une vidéo sur YouTube.

Dans une zone de deux pâtés de maisons, les drones devaient mener différentes tâches en équipes autonomes. Ils ont pu ainsi repérer et isoler un bâtiment cible, retrouver un objectif à l'intérieur, puis sécuriser le bâtiment tout en surveillant les environs. Chaque opération a duré jusqu'à trente minutes.

Sur le même sujet

  • ARA Robotique joint son expertise au Centre d'excellence sur les drones

    22 juin 2015

    ARA Robotique joint son expertise au Centre d'excellence sur les drones

    Montréal et Alma, QC, le 22 juin 2015 – C’est avec fierté que la compagnie ARA Robotique annonce son adhésion au Centre d’excellence sur les drones, un organisme à but non lucratif basé à Alma, Québec, dont la mission consiste à développer un centre international d’expertises, de services et d’innovation en conception, applications et exploitation de drones. Le CED regroupe 20 entreprises et organisations dédiées à l’avancement de cette industrie. La compagnie montréalaise ARA Robotique développe un autopilote de calibre industriel conçu pour les drones de type multirotor. Ce produit peut être installé sur tous les types de multirotors présents sur le marché et permet aux utilisateurs de contrôler leur appareil à distance. Grâce à son produit, ARA Robotique vise à surpasser les standards actuels de fiabilité des drones, augmentant ainsi grandement le niveau de sécurité des opérations et permettant aux opérateurs de se concentrer davantage sur la collecte de données. La compagnie offre également un service de solution clé en main qui consiste en l’intégration de capteurs spécialisés afin de proposer diverses fonctionnalités à ses clients et ainsi, d’adapter l’appareil à leurs besoins. Active depuis septembre 2014, ARA Robotique développe des relations d’affaires avec diverses entreprises canadiennes cherchant à intégrer les drones dans leurs activités professionnelles. La compagnie travaille notamment à concevoir un multirotor auquel est intégré son autopilote dans le but d’aider à l’inspection et à la maintenance d’infrastructures. « Depuis quelques années, plusieurs entreprises commencent à percevoir l’utilité des drones pour leur profession, que ce soit dans le secteur minier, agricole, ou cinématographique par exemple » a commenté Pascal Chiva-Bernard, président et co-fondateur de l’entreprise. « Il est vrai que les drones peuvent grandement faciliter le travail des hommes, c’est pourquoi chez ARA Robotique nous nous engageons à concevoir un autopilote fiable, sécuritaire et adapté aux besoins de nos clients, tout en respectant les normes de navigabilité établies par Transports Canada. L’affiliation au Centre d’excellence sur les drones contribue à augmenter notre capacité de test ainsi qu’étendre nos opportunités d’affaires» ajoute-t-il. Dès leur entrée à l’université, Pascal Chiva-Bernard et Charles Brunelle ont rapidement développé une passion pour les drones. Témoins des performances des appareils multirotors sur le marché, ils ont entrepris de développer de nouvelles technologies afin d’en améliorer la fiabilité et l’efficacité. Une fois bacheliers de l’École de technologie supérieure, ils ont lancé leur propre compagnie et se sont joints au Centech, incubateur d’entreprises affilié à l’ÉTS, où ils transforment présentement ARA Robotique en tant que joueur clé dans le marché local et national. M. Pascal Pilote, président du Centre d’excellence sur les drones, ajoute que « chaque nouveau membre apporte une diversification à l’expertise reliée au CED, ce qui constitue l’essence de notre mission. ARA Robotique a su démontrer leur professionnalisme et c’est avec plaisir et enthousiasme que le conseil d’administration du CED a accepté d’accueillir cette jeune entreprise prometteuse au sein de nos rangs.» ‍

  • Fly-n-Sense devient membre et s'installe au Centre d'excellence sur les drones

    6 novembre 2014

    Fly-n-Sense devient membre et s'installe au Centre d'excellence sur les drones

    Annoncées plus tôt aujourd’hui à l’occasion de la Conférence annuelle de Systèmes Télécommandés Canada qui se déroule présentement à Montréal, ces développements s’inscrivent dans le cadre de l’entente commerciale signée entre les deux (2) parties lors du Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace Paris Le Bourget, en juin 2013. Par cette entente, l’entreprise française s’est engagée à adhérer au CED et à s’établir au Canada, alors que le Centre d’excellence sur les drones a confirmé son engagement à soutenir la distribution et la mise en place de moyens de fabrication et d’assemblage des systèmes STaFF de Fly-n-Sense à travers le marché canadien, notamment pour le service de prévention des incendies des municipalités régionales de comité (MRC) du Québec.   «L’adhésion de Fly-n-Sense au Centre d’excellence sur les drones et notre implantation en sol canadien constituent un véritable tremplin pour le développement de notre entreprise à l’international. Nous sommes déjà en discussion avec quelques compagnies en lien avec le CED pour d’éventuels partenariats, ce qui nous laisse aucun doute sur les innombrables possibilités d’affaires offertes au Québec et au Canada», commente le président de Fly-n-Sense, M. Christophe Mazel. De son côté, le président du Centre d’excellence sur les drones, M. Pascal Pilote, ajoute que l’adhésion de Fly-n-Sense apportera de nombreux atouts nouveaux pour le CED, notamment en termes de visibilité à l’étranger: «Le CED multiplie sa présence à l’international pour se faire connaître. En adhérant au Centre, Fly-n-Sense a donné le coup d’envoi à d’autres compagnies françaises qui manifestaient un intérêt pour notre organisation, et d’autres belles nouvelles devraient être annoncées très bientôt», a-t-il avancé. Le système STaFF STaFF est un système mettant en oeuvre des drones compacts et une suite logiciel de traitement d’images en temps réel permettant de reporter immédiatement le contour du front de flamme sur une cartographie avant et pendant une intervention. STaFF contribue à diminuer le délai de maîtrise du feu et permet d’économiser sur le coût, tout en limitant le risque humain. L’appareil constitue un atout majeur dans plusieurs domaines, notamment pour la préservation des forêts.   À propos de Fly-n-Sense Fly-n-Sense est une jeune entreprise française qui conçoit, fabrique et commercialise des systèmes de drones adaptés aux secteurs de la sécurité, de l’industrie, de l’agriculture et de l’environnement. Les produits, reconnus comme des solutions drones de référence, sont certifiés par la direction générale de l’Aviation civile (DGAC), organisme gouvernemental français qui définit la réglementation aéronautique. Pour en apprendre davantage sur Fly-n-Sense, rendez-vous au www.fly-n-sense.com

  • Un drone au Spectacle aérien international de Bagotville!

    20 juin 2013

    Un drone au Spectacle aérien international de Bagotville!

    Le drone Miskam au Spectacle aérien international de Bagotville ! Alma, le 20 juin 2013 – Les dirigeants du Centre d’excellence sur les drones d’Alma (CED) sont heureux d’annoncer la participation du drone Miskam lors du spectacle aérien international de Bagotville. Piloté à partir d’Alma, l’appareil télé-piloté assurera la diffusion d’images vidéo en temps réel durant le spectacle. C’est donc une véritable vue du ciel qui sera offerte aux visiteurs du spectacle aérien, les 22 et 23 juin prochains. Enregistrées à l’aide des capteurs de l’appareil, les images vidéo seront diffusées simultanément sur des écrans géants installés de part et d’autre sur le site. Survolant le ciel en haute altitude, le Miskam sera par contre difficilement identifiable à l’oeil nu. Le drone Miskam est la propriété de l’entreprise israélienne Aeronautics. L’appareil est présentement exploité au CED, dans le cadre des activités de R&D de CAE. L’entreprise vise à démontrer l’utilité des drones pour des fins commerciales et civiles. « C’est une grande fierté pour le CED, CAE et Aeronautics de s’impliquer dans un événement de l’envergure du spectacle aérien international de Bagotville, d’autant plus qu’il s’agit de la première fois qu’un drone est impliqué dans un spectacle aérien au Canada ! », mentionne le conseiller municipal à la Ville d’Alma et président du Centre d’excellence sur les drones, Pascal Pilote. Celui-ci ajoute que « cette implication s’avère une autre occasion de démontrer le potentiel du Miskam. L’appareil survolera le ciel pendant de nombreuses heures sans arrêt, ce qu’un avion piloté de la même taille ne pourrait jamais faire». Le Centre d’excellence sur les drones (CED) est un organisme sans but lucratif travaillant à développer un centre international d’expertises et d’innovations en conception, application et exploitation de drones. Les dirigeants du Centre participent présentement à la 50ième édition du salon International de l’aéronautique et de l’espace Paris-Le Bourget, où ils ont procédé à la signature d’un protocole d’entente avec le Centre d’Essais et de Servicessur les Systèmes Autonomes (CESA) représenté par Bordeaux Technowest, ainsi qu’une entente commerciale avec l’entreprise française Fly-N-Sense. Les dirigeants du CED entendent revenir en sol québécois pour l’évènement de Bagotville, où ils y tiendront un kiosque. CAE est un chef de file mondial en modélisation, simulation et formation pour les secteurs de l'aviation civile et de la défense. La société compte environ 8 000 employés dans plus de 100 sites et centres de formation répartis dans environ 30 pays. CAE fournit des services de formation civile, militaire et sur hélicoptère dans plus de 45 emplacements partout dans le monde et forme environ 100 000 membres d'équipage chaque année. De plus, la CAE Oxford Aviation Academy fournit de la formation aux élèves-pilotes dans 11 écoles de pilotage exploitées par CAE. Les activités de CAE sont diversifiées, allant de la vente de produits de simulation à la prestation de services complets comme les services de formation, les services aéronautiques, les solutions intégrées d'entreprise, le soutien en service et le placement de membres d'équipage. La société applique son savoir-faire en simulation et son expérience opérationnelle afin d'aider ses clients à renforcer la sécurité, à améliorer l'efficacité, à demeurer prêts pour leurs missions et à résoudre des problèmes complexes. CAE étend ses connaissances de la simulation à de nouveaux marchés, comme ceux de la santé et des mines. CAE est un membre fondateur du Centre d’excellence sur les drones. ‍

Toutes les nouvelles