12 août 2019 | Sûreté, Sécurité

La Darpa teste un essaim de 250 drones pour assister l’infanterie en milieu urbain

Dans un essai mené en juin dernier dans l'état de Géorgie (États-Unis), la Darpa, l'agence de recherche du département de la Défense américain, a réuni des drones terrestres et aériens dans une simulation d'une mission militaire. Elle a publié le déroulement de l'opération dans une vidéo sur YouTube.

Dans une zone de deux pâtés de maisons, les drones devaient mener différentes tâches en équipes autonomes. Ils ont pu ainsi repérer et isoler un bâtiment cible, retrouver un objectif à l'intérieur, puis sécuriser le bâtiment tout en surveillant les environs. Chaque opération a duré jusqu'à trente minutes.

Sur le même sujet

  • Une flotte de drones montréalais présentée à un concours international à Dubai

    3 février 2016

    Une flotte de drones montréalais présentée à un concours international à Dubai

    MONTRÉAL, le 3 février 2016 – Solutions Humanitas, une firme technologique montréalaise, a développé l’écosystème HUMANIT3D dans le but de simplifier la gestion de l’aide humanitaire en temps de crise. La composante de gestion de drones, HUMANIT3D SwarmNet, sera présentée au UAE Drones for Good Award, à Dubai Internet City, aux Émirats Arabes Unis, du 4 au 6 février prochains. L’intégration de HUMANIT3D SwarmNet sur des drones Solo de 3D Robotics a été réalisée en collaboration avec l’équipe de la firme montréalaise ARA Robotique. Ayant pour but de mettre de l’avant l’innovation technologique que constituent les drones et l’apport humanitaire de ceux-ci, le gouvernement des Émirats Arabes Unis accueillera les neuf semi-finalistes internationaux retenus parmi plus de mille participants provenant de 165 pays. Ces projets visent à apporter des solutions concrètes à des problèmes d’actualité, et ce dans plusieurs secteurs tels que l’environnement, la santé et l’aide humanitaire. HUMANIT3D constitue un écosystème technologique complet permettant aux équipes de réponse aux urgences de mieux structurer leurs opérations et de partager l’information rapidement afin de maximiser leurs impacts lors d’une crise humanitaire. Prenant la forme d’une application mobile fonctionnant hors connexion, cette technologie crée un réseau local sans fil, indépendant des infrastructures de télécommunications afin de faciliter le partage d’informations critiques ainsi que la gestion des opérations de sauvetage. Une collaboration avec l’équipe d’ARA Robotique a par la suite permis l’intégration de cet écosystème sur des drones, expertise majeure d’ARA Robotique. L’application HUMANIT3D confère ainsi des capacités d’autonomie et de collaboration aux drones commerciaux disponibles aujourd’hui afin d’améliorer la connaissance situationnelle dans l’ensemble des étapes de la réponse d’urgence et ce, à très faible coût. «L’information joue un rôle crucial dans l’organisation des efforts lors d’une situation de crise, car la collecte de données, la visualisation de l’information et le partage des connaissances se complexifient dans un contexte d’urgence ou un environnement instable. Nous avons développé la technologie HUMANIT3D afin d’offrir une nouvelle approche quant à la conception des infrastructures temporaire et la planification des efforts d’urgence.» explique Dr. Abdo Shabah, MD, M.Sc., MBA et directeur du projet chez Solutions Humanitas. ‍ Présentation des entreprises ‍ Solutions Humanitas a été fondée en 2013 suite à des besoins ressentis après les déploiements lors du tremblement de terre en Haïti en 2010. La compagnie montréalaise à mission sociale a élaboré selon les dernières évidences en santé publique et guidée par plusieurs années d'expérience pratique, l'écosystème HUMANIT3D afin d’améliorer l'acquisition et la gestion des informations géo localisées, notamment dans les environnements les plus austères. Composée d’une équipe multidisciplinaire de chercheurs et d’experts, et travaillant en partenariat avec des groupes de recherche universitaire, notamment à l’Université de Montréal, Solutions Humanitas se spécialise dans les solutions technologiques permettant d’améliorer la connaissance situationnelle dans les réponses d’urgence pour les différents secteurs de l’humanitaire, de la sécurité civile, de la sécurité privée, ainsi que lors de la recherche et sauvetage. Fondée par trois ingénieurs passionnés des drones, la compagnie montréalaise ARA Robotique a mis au point une technologie fiable, sécuritaire et adaptée aux besoins de l’industrie permettant aux entreprises d’opérer des drones de manière précise et sécuritaire tout en prélevant des données aériennes de haute qualité. ARA Robotique se spécialise également dans les services de consultation et de développement technologique relatifs aux UAS. Ayant à son bord une équipe d’experts multidisciplinaires tant au niveau de la conception, de l’intégration, que de l’opération d’aéronefs télécommandés et autonomes, ARA Robotique offre des solutions personnalisées pour répondre aux besoins précis des entreprises. ARA Robotique est membre du Centre d'excellence sur les drones. ‍ Pour plus d’informations, veuillez contacter : Anne Baudouin-Lalonde Responsable des communications ARA Robotique Tél. bureau : (514) 396-8478 Cell. : (514) 793-3969 anne.b.lalonde@ara-uas.com ‍

  • Drones, technologies et société

    22 novembre 2012

    Drones, technologies et société

    La société se penche avec raison sur l'utilisation des drones. Voir l'article de l'actualité de décembre 2012 qui bien qu'il ne traite pas spécifiquement du cas des drones utilisés au CED, ouvre la porte à bien des questionnements qu'il faudra surveiller dans les prochaines années en terme de vie privée. Le CED surveille cet aspect important pour la vie privée des citoyens et participera d'ailleurs au groupe de travail qui écrira la réglementation.

  • La Royal Aeronautical Society honore M. Jean Larouche du CQFA

    27 janvier 2016

    La Royal Aeronautical Society honore M. Jean Larouche du CQFA

    hicoutimi, le 25 janvier 2016. - Le Cégep de Chicoutimi salue le directeur de la recherche et du développement au Centre québécois de formation en aéronautique (CQFA), monsieur Jean LaRoche, qui sera honoré aujourd’hui par la Royal Aeronautical Society (RAeS). On lui attribuera le grade de Fellow pour souligner sa contribution exceptionnelle à l’avancement de l’aéronautique, particulièrement dans le domaine de l’enseignement. Fondée en 1866 à Londres et patronnée par Sa Majesté la Reine d’Angleterre, la Royal Aeronautical Society est une société savante regroupant des experts aéronautiques provenant d’un peu partout dans le monde dont les recherches et les travaux font avancer l’aviation et le domaine aérospatial. Elle est notamment la gardienne des standards professionnels des disciplines aéronautiques, telles que le génie aérospatial, la médecine de l’air, la compréhension des facteurs humains et l’éducation. Diplômé du CQFA en 1984, Jean LaRoche a été au départ instructeur de vol puis pilote dans l’Arctique canadien pour la compagnie Air Inuit, avant de joindre Air Canada. Impliqué au département de formation à Air Canada et au CQFA, il a enseigné la Gestion des ressources du poste de pilotage et les facteurs humains. Il est certifié par Transports Canada pour former les pilotes vérificateurs agrées canadiens. En compagnie d’un psychologue américain, Jean LaRoche a développé un test d’évaluation psychologique de conscience de la situation baptisé WOMBAT. Ce test est aujourd’hui utilisé dans 46 pays par des académies aéronautiques, des lignes aériennes et des forces armées. « C’est un immense honneur que de voir l’un des nôtres reconnu par ses pairs, mentionne la directrice générale du Cégep de Chicoutimi, madame Denyse Banchet. Monsieur LaRoche est un atout de taille pour notre organisation. Il nous permet de rayonner partout à travers le monde. » En effet, monsieur LaRoche coordonne une équipe de 24 professeurs d’origines diverses qui enseignent aux quatre coins de la planète pour le CQFA. Il développe présentement des projets en Afrique et en Chine. Jean LaRoche développe toujours de nouveaux types d’enseignement liés au monde de l’aéronautique. Il vient d’ailleurs de concevoir la première formation professionnelle de pilote de drones civils au Canada.

Toutes les nouvelles