26 septembre 2019 | Sûreté, Sécurité, Secteur Urbain, Secteur Industriel, Secteur Agricole

La communauté du drone se réunit autour de TECH DEMO 2

La communauté du drone se réunit autour de TECH DEMO 2

Alma, le 26 septembre 2019 – Près de 150 acteurs de l’industrie aéronautique se sont réunis encore cette année au Centre d’excellence sur les drones à l’occasion de la deuxième édition de TECH DEMO, mis sur pied afin de favoriser le partage des avancées technologiques des systèmes d’aéronefs télépilotés au sein de cette communauté.

Au cours de cet événement présenté les 25 et 26 septembre à Alma, les participants ont pu en apprendre davantage sur les derniers développements de Transports Canada, de l’Aviation royale canadienne & Marine royale canadienne ainsi que ceux du Conseil national de recherches du Canada (CNRC). Ceux-ci ont assisté à différentes conférences en lien avec la reconnaissance d’images par drone, le créneau d’excellence sur les drones civils et commerciaux, la réduction du temps de mise en marché par la simulation par drone, les stratégies des écosystèmes de drones ainsi que sur les systèmes multi-missions.

Les invités ont aussi eu l’occasion d’échanger sur les enjeux reliés aux opérations hors de portée visuelle, aux systèmes anti-drones et à la gestion de l’espace aérien par le biais de trois panels de discussion. Sept démonstrations de systèmes ont également été effectuées pendant l’événement, dont celle d’un mastodonte de plus de 300 kilos: «Il s’agit d’un système autonome élaboré pour différentes missions de surveillance et de sécurité civile par la compagnie québécoise Laflamme en collaboration avec l’entreprise américaine General Dynamics. Il s’agit de la toute première démonstration technologique devant public de ce système au Québec, ce qui a suscité un vif engouement des acteurs présents», a commenté le directeur général du CED, monsieur Marc Moffatt. Celui-ci a mentionné qu’encore cette année, l’activité a permis d’accueillir plusieurs grands manufacturiers, notamment Bell Hélicoptère, Bombardier, General Atomics, CAE, L3, Leonardo, et bien d’autres.

Selon le président du CED, monsieur Alain Fortin, la tenue d’un événement comme TECH DEMO est très importante pour l’industrie: «La communauté du drone a besoin d’événements autour desquels se rassembler pour se nourrir les uns des autres. Nous sommes évidemment très heureux de l’envergure de cette deuxième édition et surtout très fiers de la qualité des intervenants présents. Plusieurs acteurs qui orchestrent le développement de la réglementation du drone au Canada étaient entre autres parmi nous ces deux derniers jours afin d’écouter ce que la communauté avait à leur apprendre et en connaître davantage sur le potentiel du CED.»

Celui-ci a poursuivi: «On compte parmi nos participants des intervenants des quatre coins du monde dont les États-Unis, l’Angleterre, l’Italie et même l’Ukraine. Au fil des ans, le CED est ses partenaires ont bâti tout un écosystème régional autour du drone et le rôle stratégique qu’il occupe dans le développement de ce secteur est maintenant reconnu, et bien implanté», a-t-il conclu.

L’événement, rendu possible grâce au soutien financier du Ministère de l’Économie et de l’Innovation ainsi que de General Dynamics Missions Systems, Kongsberg Geospatial Ltd. et CAE, est devenu un événement annuel d’envergure attendu par l’industrie.

L’édition 2019 de Tech DEMO a été présenté dans le cadre des Journées du numérique au Saguenay—Lac-Saint-Jean, qui se déroulent du 25 septembre au 10 octobre sous le chapeau d’un comité organisateur composé de par Nubee, Culture Saguenay—Lac-Saint-Jean, Saglac IO, le Hub SLSJ, la CIDAL, Promotion Saguenay, le COlab ainsi que d’autres acteurs qui ont démontré un intérêt à joindre cette initiative. Ces journées ont comme objectif de mettre de l’avant le savoir numérique de la région. Au programme il y aura des conférences, des ateliers, des formations et des panels de discussion.

 

À propos du Centre d’excellence sur les drones

Le Centre d’excellence sur les drones (CED) est un regroupement de membres dont la mission consiste à développer un centre international d’expertises, de services et d’innovation en conception, application et exploitation de drones. Le CED compte 18 membres et dispose d’un important réseau de partenaires. Il assure la gestion du créneau d’excellence sur les drones civils et commerciaux, effectue la gestion des zones de vol dédiées aux opérations de drones et poursuit le développement d’un centre d’essais et de qualification de systèmes au Centre, dont l’opérationnalisation est prévue d’ici un an. Pour plus d’informations sur le CED ou pour connaître les derniers développements, consultez le www.cedalma.com.

Sur le même sujet

  • 1,6 M$ accordés pour l’implantation d’un centre de préqualification de systèmes de drones à Alma

    15 juillet 2019

    1,6 M$ accordés pour l’implantation d’un centre de préqualification de systèmes de drones à Alma

    Alma, le 15 juillet 2019. – Les gouvernements du Canada et du Québec attribuent des aides financières totalisant 1,6 million de dollars au Centre d’excellence sur les drones (CED) pour appuyer l’implantation du Centre de préqualification Qualia à Alma, dans la région du Saguenay–Lac?Saint?Jean. Ce projet, évalué à 2,4 millions de dollars, permettra aux entreprises du secteur des drones civils et commerciaux de valider, en situation réelle, leurs produits et services ainsi que les résultats des activités de recherche et de développement qui sont associées à la conception des systèmes de drones. L’aide financière comprend une contribution non remboursable de 800 000 $ accordé par le gouvernement du Canada en vertu du programme Croissance économique régionale par l’innovation de Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC). L’attribution d’une contribution financière de 800 000 $ du gouvernement du Québec, par l’entremise du Programme de soutien aux organismes de recherche et d’innovation, est également confirmée. Soulignons que l’appui du gouvernement du Québec rejoint l’objectif de la Stratégie québécoise de l’aérospatiale 2016?2026 visant à développer le secteur des drones et ses applications civiles. Le député de Lac?Saint?Jean et secrétaire parlementaire de la ministre de la Petite Entreprise et de la Promotion des exportations, M. Richard Hébert, au nom du ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique et ministre responsable de DEC, l’honorable Navdeep Bains, et le député de Lac?Saint?Jean et adjoint parlementaire du ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, M. Éric Girard, au nom du ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable de la région de Lanaudière, M. Pierre Fitzgibbon, en ont fait l’annonce aujourd’hui.   Citations : « Le secteur RPAS (drone) est en pleine expansion au Québec. En mettant en place un site où les entreprises du secteur RPAS pourront tester  leurs nouveaux produits de manière optimale, le CED soutient les entreprises dans leur volonté de croissance. Il répond directement à la nécessité créer des synergies entre des entreprises du secteur aérospatial afin de mettre en place des démonstrateurs opérationnels et commercialiser de nouveaux produits. L’initiative StartAéro 360°, que nous avons lancée en 2018, vise justement à encourager ces synergies.» Suzanne M. Benoît, présidente-directrice générale d’Aéro Montréal. « Je me réjouis du soutien de DEC au projet Qualia, un appui qui contribuera à la croissance de l’économie locale, régionale et nationale, et à la vitalité des collectivités. Cette aide réaffirme également le rôle que joue le gouvernement du Canada dans le développement des entreprises et organismes innovants d’ici et, par conséquent, dans la croissance de l’économie canadienne. » Richard Hébert, député de Lac-Saint-Jean et secrétaire parlementaire de la ministre de la Petite Entreprise et de la Promotion des exportations « Le projet Qualia rejoint les priorités du gouvernement du Canada puisqu’il favorise la croissance et l’évolution d’écosystèmes d’innovation régionaux inclusifs. Il permettra également de soutenir le développement d’une filière forte en favorisant la mobilisation, la croissance et la compétitivité des entreprises de l’industrie du drone. Nous faisons la promotion du développement économique à long terme, et cela bénéficie autant aux organismes et aux entreprises qu’aux communautés. » L’honorable Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique et ministre responsable de DEC « La mise en place de ce nouveau centre revêt une importance stratégique pour la région du Saguenay–Lac?Saint?Jean, qui a développé, notamment grâce aux initiatives du CED, une expertise désormais reconnue dans le secteur des drones. Je suis d’ailleurs convaincu que ce projet permettra à notre région de s’imposer davantage sur la scène internationale et qu’il engendrera des retombées économiques considérables ici et partout ailleurs au Québec. » Éric Girard, député de Lac-Saint-Jean et adjoint parlementaire du ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles « Grâce au Centre de préqualification Qualia, le CED disposera des infrastructures et des équipements nécessaires pour permettre aux entreprises québécoises du secteur des drones civils et commerciaux de figurer parmi les leaders mondiaux. C’est donc avec enthousiasme que nous soutenons cet important projet, qui renforcera la compétitivité d’un domaine clé de l’industrie aérospatiale et dont les applications civiles sont associées à plusieurs secteurs économiques bien implantés au Québec, tels que la sécurité, l’énergie, l’agriculture et les ressources naturelles. » Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable de la région de Lanaudière   Fait saillant : Fondé en 2011, le CED offre des infrastructures de calibre international destinées à la conception, à l’essai, à l’application et à l’exploitation de drones civils et commerciaux. Ce centre est implanté sur le site de l’aéroport d’Alma, qui offre une piste asphaltée de 5 000 pieds, un système automatisé d’information météorologique, des systèmes de navigation et d’autres installations permettant les essais de drones. Par ailleurs, le CED a accès à l’une des seules zones au Canada où il est possible d’effectuer des vols de drones hors de portée visuelle.   Liens connexes : Pour en savoir davantage sur DEC et ses priorités, consultez le Plan ministériel 2019-2020 ou visitez le site dec-ced.gc.ca. Pour recevoir en temps réel les communiqués de presse du ministère de l’Économie et de l’Innovation, inscrivez-vous au fil RSS approprié au economie.gouv.qc.ca/rss

  • ICATS accueille le site de tests du Dakota du Nord en tant que 7ième membre !

    6 novembre 2014

    ICATS accueille le site de tests du Dakota du Nord en tant que 7ième membre !

    Montréal, Québec, le 6 novembre 2014 – Le Consortium international de sites de tests aéronautiques (ICATS) est très fier d’accueillir le site de tests de systèmes d’aéronefs télépilotés Northern Plains du Dakota du Nord (États-Unis) à titre de 7e membre de l’organisation. Annoncée aujourd’hui à l’occasion de la Conférence annuelle de Systèmes Télécommandés Canada qui se déroule présentement à Montréal, l’adhésion de ce 7e membre apporte une nouvelle expertise au sein du partenariat international, qui incluait à ce jour le Centre d’Essais et de Services sur les Systèmes Autonomes (CESA) de Bordeaux en France, l’Université des Laboratoires Multispectraux de l’État de l’Oklahoma (OSU-UML) aux États-Unis, le Centre Aéronautique National (NAC) du Pays de Galles au Royaume-Uni, le Centre d’excellence sur les drones (CED) au Québec, Canada, ainsi que le CATUAV Tech Center (CTC) à Barcelone et le Air Trafic Laboratory for Advanced Unmanned Systems (ATLAS) à Jaén, tous deux d’Espagne. «La mission du site de tests de systèmes d’aéronefs télépilotés Northern Plains du Dakota du Nord est de travailler en collaboration avec la Federal Aviation Administration (FAA) et les partenaires du milieu pour développer des équipements, des systèmes, une règlementation et des procédures en vue d’intégrer les drones dans l’espace aérien national et ce, de manière sécuritaire et sans compromettre les opérations de l’aviation générale et commerciale. En devenant membre d’ICATS, nous rejoignons une communauté d’intérêts dont le but est de soutenir le développement de la règlementation nationale et internationale, et c’est un réel honneur pour nous d’en faire partie», a commenté le Directeur du développement des affaires aérospatiales du Département du commerce du Dakota du Nord, M. Brian Opp. Le Secrétaire de la Science et de la Technologie de l’État de l’Oklahoma et Directeur des relations internationales d’ICATS, Dr. Stephen McKeever, ajoute: «Le Consortium international de sites de tests aéronautiques est extrêmement heureux d’accueillir l’un des six sites de la Federal Aviation Administration (FAA). Jusqu'à présent, chaque partenaire a pu acquérir une solide expérience et a été à l'avant-garde face à l'intégration des drones avec le soutien des organismes de réglementation respectifs. ICATS est convaincu que le site de tests de systèmes d’aéronefs télépilotés Northern Plains du Dakota du Nord contribuera à élargir nos horizons et nos expertises pour mieux soutenir l'industrie». À propos du site de tests de systèmes d’aéronefs télépilotés Northern Plains du Dakota du Nord Le Dakota du Nord est un chef de file reconnu dans le milieu des appareils sans pilote qui possède l’expérience, les ressources et le leadership nécessaire pour aider à stimuler la croissance de l’industrie. Cet État fait partie des six (6) sites de la Federal Aviation Administration (FAA) effectuant des recherches pour déterminer la meilleure façon d’intégrer les drones dans l’espace aérien national. Le site de tests de systèmes d’aéronefs télépilotés Northern Plains du Dakota du Nord est le premier site à avoir été certifié par la FAA pour opérer, en avril dernier. À propos du Consortium international de sites de tests aéronautiques Première organisation internationale de ce type, le consortium soutient l’industrie en permettant le développement, les essais et la certification finale de systèmes d’aéronefs télépilotés (UAS) / systèmes d’aéronefs pilotés à distance (RPAS) pour permettre leur utilisation dans l’espace aérien non restreint. Cet objectif pourra être atteint par le partage d’informations sur la sécurité opérationnelle, sur les règlements de vol et, lorsqu’autorisé, sur des expériences opérationnelles réelles. Le consortium encourage l’industrie à démontrer et à prouver les capacités des sous-systèmes qui permettront l’établissement des normes internationales nécessaires pour la construction des futurs UAS/RPAS et travaille en collaboration avec les organismes de réglementation respectifs à élaborer, en toute sécurité, les capacités des UAS/RAPS tout en poursuivant l’actuel processus visant à assurer la confiance envers ces systèmes. Les centres de tests soutiennent et guident l’industrie dans le développement, l’exploitation et la certification des UAS / RPAS établis par leurs organismes de réglementation respectifs. Les centres accompagnent et canalisent l’innovation du secteur privé tout en coordonnant avec les entités gouvernementales. Le partage d’informations sur les règles, les règlements et les résultats des tests entre les sites d’essais vont par conséquent minimiser l’approche cloisonnée qui pourrait autrement empêcher les opérations transfrontalières des systèmes pilotés à distance. Les centres de tests contribuent à combler l’écart entre la mise en place de la réglementation et les opérations. Pour de plus amples informations sur ICATS, visitez le http://icatestsites.org/

  • Spectral Aviation met sur pied une formation de pilote de drones

    26 août 2014

    Spectral Aviation met sur pied une formation de pilote de drones

    En partenariat avec le Centre d'excellence sur les drones Spectral Aviation met sur pied une formation de pilote de drones Les dirigeants de Spectral Aviation, en collaboration avec la direction du Centre d’excellence sur les drones (CED), ont le plaisir d’annoncer la mise en place d’une formation de pilote de drones pour les utilisateurs de cette technologie en plein essor. D’une durée de quarante (40) heures, cette formation théorique est répartie sur cinq (5) jours. Basée sur les critères de Transports Canada reliés à la formation de pilote d’appareils habités, la formation permettra aux participants de maîtriser les éléments nécessaires au pilotage de drones, notamment la météorologie, la théorie de vol, le Règlement de l’aviation canadien (RAC), l’instrumentation, les procédures de radiotéléphonie et les différents systèmes existants. Une fois la formation complétée, les participants seront aptes à effectuer des opérations de drones sécuritaires avec une bonne connaissance de la réglementation de Transports Canada.   «Spectral Aviation offre une formation condensée adaptée aux pilotes qui désirent opérer un drone. Grâce à notre certification, nous remettrons un certificat d’opérateurs radio à chaque participant qui aura réussi l’examen, en plus d’un certificat de formation de pilote de drones», explique le président de Spectral Aviation, Monsieur Mathieu Boulianne. En rapport avec l’aspect théorique de la formation, celui-ci ajoute: «Nous avons décidé de nous concentrer sur la partie théorique de la formation car nous croyons profondément que le côté pratique de celle-ci devrait être donné par les manufacturiers afin d’assurer une opération sécuritaire de la plateforme utilisée par le pilote de drone. Nous nous attendons d’ailleurs à établir très prochainement des ententes avec des manufacturiers, afin de compléter la formation avec le côté pratique». Étant l’une des seules entreprises au Canada à dispenser ce type de formation pour les pilotes de drones, Monsieur Boulianne indique que Spectral Aviation entend devenir le principal fournisseur de services en la matière au pays. De son côté, le directeur général du Centre d’excellence sur les drones, Monsieur Marc Moffatt, explique que la mise en place de cette formation répond à un besoin réel de l’industrie: «De plus en plus de gens se procurent des appareils pour le plaisir ou à des fins commerciales, et plusieurs de ces nouveaux opérateurs ont très peu de connaissances sur la règlementation entourant ce type d’appareil. Des incidents sont rapportés à chaque année en lien avec des opérations de drones, qui auraient pour la plupart pu être évités si les pilotes avaient été au fait des règles reliées à l’utilisation de ces appareils dans l’espace aérien canadien.» Monsieur Moffatt poursuit que la mise en place de cette formation constitue une initiative proactive nécessaire en vue de l’établissement de la réglementation prévue d’ici quelques années, et lors de laquelle la formation deviendra obligatoire pour piloter un drone au pays. Une première cohorte en octobre La première cohorte aura lieu du 20 au 24 octobre prochains dans les bureaux du Centre d’excellence sur les drones. Chaque formation peut accueillir de cinq (5) à huit (8) participants. Pour s’inscrire, les personnes intéressées doivent compléter le formulaire d’inscription disponible sur le site internet de Spectral Aviation, au www.spectralaviation.com/inscription, ou encore via le Centre d’excellence sur les drones au www.cedalma.com/services/formation À propos de Spectral Aviation Située sur la rive sud de Québec, Spectral Aviation est une entreprise spécialisée en formation et en service de travail aérien. La compagnie offre des services par drones adaptés à plusieurs domaines, comme la photographie aérienne, l’inspection de structures et la prise de vue aérienne. Chapeautée par une équipe qui détient une solide expérience dans le domaine de l’aviation commerciale, Spectral Aviation œuvre aussi dans la distribution et le maintien en opération d’appareils. Pour obtenir de plus amples informations sur l’offre de services de Spectral Aviation, visitez le www.spectralaviation.com À propos du Centre d’excellence sur les drones Le Centre d’excellence sur les drones est un organisme à but non lucratif dont la mission consiste à développer un centre international d’expertises, de services et d’innovation en conception, applications et exploitation de drones. Le CED compte 18 membres actifs et dispose d’un important réseau de partenaires internationaux. Le CED fait aussi partie du Consortium international de sites de tests aéronautiques, dont il est co-fondateur (www.icatestsites.org). Pour obtenir de plus amples informations sur le Centre ou pour rester informés des derniers développements, consultez notre site internet au www.cedalma.com - 30 -   Source: Maryanne Guénette, coordonnatrice aux communications, Aéroport d’Alma / CED

Toutes les nouvelles